Propositions pour une nouvelle politique de la ville

0 commentaire Le par

Au mois de juin dernier, François Lamy a reçu le rapport Bacque Mechmache, du nom de ses deux rédacteurs. La première est une sociologue urbaniste, le second est le Président du collectif AC le feu. Leur travail préconise un certain nombre d’orientations qui devraient influencer la prochaine loi de politique de la ville.

L’enjeu principal souligné par les deux auteurs est ce que l’on nomme aujourd’hui l’empowerment. Cet américanisme peut être traduit par capacité à agir, participation, voire pour certains par autogestion. Il s’agit de faire des habitants des quartiers populaires des acteurs à part entière de la vie de la cité. Si l’idée n’est pas neuve, la participation est même une sorte de vœu pieux en matière de politique de la ville depuis plusieurs décennies, les modalités pratiques envisagées le sont. En ce sens elles sont porteuses d’espoir.

François Lamy

François Lamy. Ministre délégué chargé de la Ville.

L’indépendance institutionnelle est le second axe privilégié. Les quartiers populaires connaissent une situation institutionnelle difficile, qui reflète un manque patent de confiance à l’égard de leurs habitants. Les associations qui y interviennent sont souvent dans la délégation si ce n’est dans la relégation. Elles souffrent d’un manque de renouvellement de leurs cadres. Parfois, le clientélisme politique est le seul critère de financement. Pour surmonter ces obstacles une nouvelle organisation institutionnelle est avancée. Elle s’articule entre trois échelons administratifs. Au niveau national, l’Autorité administrative indépendante, dont le nom reste à trouver. Au niveau régional, une fondation pour le financement des projets, affranchie de la tutelle politique locale, serait gérée par un conseil d’administration composé d’un collège associatif, des représentants des organismes publics ainsi que par les représentants du monde économique (entreprises et syndicats). Enfin au niveau local, les auteurs préconisent l’installation de lieux de concertation, les tables de quartier. Véritables espaces de citoyenneté populaire elles auraient pour mission de donner la parole à tous, d’animer la discussion, de mobiliser les acteurs, de piloter leurs actions. Le renouvellement périodique des responsables et représentants de ces organismes serait aussi institutionnalisé.

Un dernier axe de réflexions est proposé pour favoriser l’action collective des habitants des quartiers populaires. Il correspond à la méthode à suivre. mireuilCelle-ci regroupe deux volets. Il s’agit de la co-production de projets et de la co-formation des compétences. La politique de la ville énoncée ici fait une large part à l’accompagnement des acteurs et de leurs projets par des professionnels en phase avec les objectifs désignés. Dans l’esprit des rédacteurs du rapport, ce n’est pas une nouvelle forme de mise sous tutelle mais bien un cadre pour le dialogue entre des experts, souvent loin du terrain, et des habitants qui possèdent une connaissance du local mais méconnaissent les finesses de l’action publique. Co-production et co-formation se donnent ici pour but de réconcilier le quotidien avec la technicité administrative.

Si rien n’assure que ces propositions guideront le législateur, elles ont au moins le mérite d’être claires et concrètes. Elles posent dans des termes qui devraient irriter certains des questions aiguës pour la représentation politique sans prétendre les régler à court terme. Surtout, ces analyses n’interdisent pas un certain optimisme. Celui de donner enfin les conditions propices à une implication citoyenne et associative élargie au plus grand nombre des habitants des quartiers populaires. Une manière de favoriser un nouveau dialogue social qui dépasse les clivages idéologiques et les stéréotypes entretenus par l’éloignement dans lequel ces quartiers sont trop souvent tenus. Les prémisses d’un nouveau contrat social en quelque sorte.

Patrick Sembel

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Les derniers contenus multimédias